Les indispensables

Santiago

Santiago regorge d’édifices classés Monuments Nationaux et de lieux incontournables comme la Plaza de Armas, cœur de l’ancienne cité coloniale où se trouvent plusieurs bâtiments anciens et très bien conservés. A ne pas manquer également : le célèbre Palais de la Moneda, siège de la présidence de la République, le Parc Forestier, le musée des Beaux Arts, le quartier bohème de Bellavista et, pour une vue imprenable sur la ville, la colline San Cristobal. En ville, il est facile de touver bus et de colectivos (taxis collectifs) ainsi que 5 lignes de métro, ce qui permet aux voyageurs de se déplacer librement.

Ceux qui veulent gagner du temps et ne rien manquer, peuvent opter pour une visite guidée de la ville.

Notre équipe a aimé :
« S'il n'y avait qu'un seul musée à visiter en Amérique du Sud, ce serait probablement le musée d'art précolombien de Santiago. Des œuvres de toute beauté, organisées selon une scénographie claire, qui en apprennent beaucoup sur l'histoire de ce continent avant l'arrivée des colons espagnols. » (Frédéric)


Valparaiso et les villes côtières

Viña del Mar, sur la côte, est une très jolie station balnéaire haut de gamme et glamour. Elle possède une belle plage de sable, de nombreux bars et restaurants, un des plus beaux parcs du littoral et un casino. A quelques kilomètres, le port légendaire du Pacifique, Valparaiso (qui signifie val du paradis), a gardé un aspect très pittoresque et authentique. Ses maisons colorées ornent les flancs de collines escarpées sur lesquelles la ville est adossée.

Il faut monter jusqu’en haut de la ville en funiculaire et admirer le charme irrésistible de la ville historique, Patrimoine de l’Humanité, ainsi que la majestueuse baie qui fait la renommée de Valparaiso à travers le monde. Enfin, à quelques pas de Valparaiso, Isla Negra, l'une des trois maisons du poète Pablo Neruda, mérite une visite approfondie pour son incroyable collection d’objets maritimes…

Notre équipe a aimé :
« Elle est sale, sensible, rebelle, insoumise et tellement attachée à son statut de « premier port du Pacifique »… Valparaiso, la première étape de mon long voyage au Chili, m'a rappelé Marseille, ma ville… Farouchement opposée à Santiago, la capitale dominante, Valparaiso revendique son identité portuaire. Tournée vers le Pacifique, construite avec des restes de bateaux rouillés, Valparaiso ne peut laisser indifférents les amoureux de la mer. » (Frédéric)

« Si vous allez à Valparaiso, n'hésitez pas à descendre jusqu'à Isla Negra, la maison sanctuaire de Pablo Neruda qui fut sa préférée... Et l'on peut comprendre pourquoi il y trouvait une grande inspiration. Cette demeure est tout à fait fascinante, notamment à cause des collections farfelues qu'y amassait le poète. L'endroit est tout simplement magique, surplombant l'océan et offrant un panorama grandiose ! » (Guillaume)

« On ne se lasse pas de se balader dans les rues de Valparaiso... Les façades colorées, les graffitis et le Street Art insufflent une énergie incroyable à cette ville et la rendent réellement vivante. N'hésitez pas à emprunter les ascenseurs pour vous rendre de cerro en cerro. » (Juliette)


La route des vignobles

Pour les amateurs de vin et de beaux paysages, la Vallée Centrale est une étape très agréable qui permet de profiter d'un rythme tranquille.
Le climat y est doux, idéal pour la culture de la vigne.
La région est sillonnée de routes des vins très prisées comme celles des vallées de Maipo, de Colchagua et de Casablanca.
On y visite des caves et déguste les grands crus de cette superbe région car beaucoup d’exploitations sont ouvertes au public.
La vallée de Colchagua, au sud de Santiago, est l’une des plus jolies de la région. Très connue pour ses vins rouges, elle est parsemée de ravissantes haciendas, de collines recouvertes de vignes et de bodegas équipées des dernières technologies.
La vallée de Casablanca, au sud de Valparaiso, est réputée pour ses vins blancs. Quant à la vallée de Maipo, c’est certainement la plus réputée du Chili avec son célèbre Cabernet Sauvignon.